Rve de femmes
Vous êtes ici : Accueil > Revues > No 15 - Le Sang des Lunes - Pretresses d'aujourd'hui PDF
 
 
 
N°46 - Abusée, violée, sensible et pleinement vivante
N°46 - Abusée, violée, sensible et pleinement vivante
N°45 - S'abandonner, s'ouvrir, s'offrir, ça s'apprend
N°45 - S'abandonner, s'ouvrir, s'offrir, ça s'apprend PDF
N°44 - Cultiver la joie
N°44 - Cultiver la joie PDF
N°43 - Rites des Premières Lunes
N°43 - Rites des Premières Lunes PDF
N°42 - Une Sexualité Sacrée - Pour quoi ? Comment ?
N°42 - Une Sexualité Sacrée - Pour quoi ? Comment ? PDF
N°41 - L'alimentation vivante peut-elle restaurer la santé des femmes ?
N°41 - L'alimentation vivante peut-elle restaurer la santé des femmes ? PDF
N°40 - L'appel de la Femme Sauvage
N°40 - L'appel de la Femme Sauvage PDF
N°39 - Se séparer sans se déchirer
N°39 - Se séparer sans se déchirer PDF
N°6 - Agenda lunaire 2016 - N°6 - PDF
N°38 - Une femme avec une femme
N°38 - Une femme avec une femme PDF
N°37 - Amour, tendresse, fluidité
N°37 - Amour, tendresse, fluidité PDF
N°36 - La fonction de l'orgasme
N°36 - La fonction de l'orgasme PDF
N°5 - Agenda lunaire 2015 - N°5
N°35 - Oser rêver grand et vivre ses Rêves pdf
N°34 - Sorcières, soeurcières, sourcières d'aujourd'hui PDF
N°33 - La Gynéco autrement PDF
N°32 - Les blessures sexuelles PDF
N°31 - Vivre en harmonie avec son cycle lunaire PDF
N°30 - Le Polyamour PDF
N°29 - Rites de purification PDF
  - Agenda lunaire 2013 - N°3
N°28 - La fidélité : à qui, à quoi ? PDF
N°27 - Tentes rouges, Cercles de Femmes PDF
N°26 - Clitoris et points A, B, C, D, E, F, G... - Parlons d'amour et de sexualité aux ados PDF
N°25 - L'argent, une valeur féminine - Décoder le calendrier Maya PDF
N°2 - Agenda lunaire 2012 - N°2
N°24 - Mystère et Puissance de la Matrice - Lorsque les Mères saturent PDF
N°23 - Femmes lunaires, femmes solaires - Secrets de beauté au naturel PDF
N°22 - L'Homme honore le Féminin - Histoires de Seins PDF
N°21 - Les Archétypes - Accouchement Orgasmique PDF
N°1 - Agenda Lunaire 2011
N°20 - Saisons de vie - L'enfant... école alternative PDF
N°20 - Saisons de vie - L'enfant... école alternative
N°19 - Réinventons le couple - Perceptions subtiles PDF
N°18 - Ménopause épanouie - Tao des émotions PDF
N°17 - Contraception naturelle - Rivalité... Sororité PDF
N°17 - Contraception naturelle - Rivalité... Sororité
N°16 - L'IVG - L'Apparence reflète l'Intérieur PDF
N°15 - Le Sang des Lunes - Pretresses d'aujourd'hui PDF
N°14 - Contes Initiatiques - Sexualité Yin PDF
N°14 - Contes Initiatiques - Sexualité Yin
N°13 - Femmes en réalisation - Prière... action PDF
N°12 - Gratitude - Danse, Grand-Mère
N°11 - Du corps à l'esprit - Femmes de Pouvoir PDF
N°10 - Femme créative - Porter la Vie
N°9 - Semences pr l'à-venir / Mère Terre
N°8 - L'Esprit des Plantes - S'ouvrir à la Mort
N°7 - Le Don d'Amour - Sexualité Sacrée PDF
N°6 - Gai-rire de soi - Apprentie de la Vie PDF
N°5 - La Voix du Silence - Notre lieu de Pouvoir PDF
N°4 - Appel des Femmes... conscience planétaire PDF
N°3 - Responsabilité/Liberté - ...les Ados PDF
N°2 - Sororité/Coopération-Ménopause... Sagesse PDF
N°1 - Cycles du corps-Cycle Lunaire Féminin PDF
  - HackedBy Escko
 
 
 
Affichage mosaïque
 
 

Si vous souhaitez créer un lien vers notre site, insérez notre bannière en copiant le code suivant :

<a href="http://www.revedefemmes.net" target="_blank"><img src="http://www.revedefemmes.net/banniere.jpg" alt="Rêve de Femmes" border="0" /></a>

 

Le Sang des Lunes - Pretresses d'aujourd'hui PDF - N15

> Extrait | > Galerie | > Portrait

SOMMAIRE

p.3 Flouire et fleurir
p.4 Spitzberg
p.6 Eau de lune
p.9 La phase sorcière
p.12 Diapason des cycles féminins
p.14 Le cycle, le sang des lunes
p.16 Femme menstruée, Femme prêtresse, Femme calice
p.16 Lydie
p.17 L’élixir du féminin
p. 19 Prêtresses d’aujourd’hui
p.22 Prêtresse par nature, Calice de feu et de sang
p.23 Shamanka
p.24 Annonces
p.26 Abonnement
p.27 Le rêve d’une femme
p.28 Portrait d’artiste : Katia San Millan

NB : Ce numéro est épuisé en format papier - il est disponible uniquement en fichier PDF.

 
 

 

EXTRAIT

L’élixir du Féminin
De La Déesse à la vierge

Pour redécouvrir l’essence de la féminité, je me suis plongée dans les différentes figures des Déesses au travers du monde. Magnifique tableau qui ouvre les perspectives de qui nous pouvons être. Mais souvent la Déesse est rouge. Rouge de sang, rouge de vie. Il pulse en elle au rythme de son cœur, gage que sa puissance est reliée à son amour. Quand nous nous connectons à Gaïa ne nous invite-t-on pas à voir du rouge surgir de la terre et nourrir nos racines ? Les premières peintures rupestres étaient d’ailleurs faites de sang ou d’ocre pour rappeler ce sang régénérateur, puissant et fertilisant.

Ce sang de la Déesse est un don aux humains. La tradition hindoue fait d’ailleurs référence à Devî ou Kali. Souvent représentées couchées, jambes écartées, un liquide divin yoni-tattva s’écoulant de leur sexe, recueilli comme un élixir amenant pouvoirs et sagesses, car le sang menstruel est chargé de toute l’énergie de la Déesse. Le boire c’était se l’approprier, faire siens ses potentiels et pouvoirs. Les jeunes femmes, prêtresses d’anciens cultes, se devaient souvent d’être vierges. Ainsi elles gardaient leur pureté et leur reliance intacte. Mais pour le coup, elles s’attiraient la convoitise des hommes avides de s’abreuver des qualités de cet élixir de la Déesse.

Dans le don de son sang aux femmes, la Déesse leurs permet ainsi d’être fécondes, d’être la vie. Il n‘est pas alors teinté d’impureté. Bien au contraire, il est alors le symbole vivant de la Déesse. Les femmes vivent alors en elles la Vie, ses cycles, ses mouvements. Les femmes peuvent être en lien direct à la vie et à tous les mystères.

Il devient alors magique et se retrouve dans l'alchimie (l'œuvre au rouge) et la magie rouge, il devient le fils d'initiation et de protection rouge dans de nombreuses traditions. La voie amérindienne s'appelle d'ailleurs la voie rouge... La voie du sang, la voie de la vie.

Ce n’est que plus tard qu’il est devenu impur, pour les sociétés qui ont tenté d’éradiquer la Déesse, ou pour celles qui fonctionnaient uniquement sous un mode patriarcal.


... la suite dans la revue n°15...

Elli Mizikas

 

 

GALERIE

 

 

PORTRAIT DE FEMME

Seyhawa
J’ ai reçu des enseignements par mes ancêtres et des anciens un peu partout à travers les amériques.
Je suis la 14ème d’une famille de 15 enfants, native d’une petite ville au nord du Canada.
Psychosociologue, Coach de vie, Maître reiki, j’enseigne la philosophie amériendienne « indien d’amérique » à qui veut bien l ’entendre.
Il y a plusieurs centaines de lunes déjà les femmes, lors de la période du sang des lunes étaient mises à part dans un tipi ou autre endroit réservé pour elles.
Les hommes du villages venaient tout près de la femme et ne lui touchaient que la main ou le bras pour demander conseil car à cette période les femmes sont plus intuitives, plus émotives donc plus près de leur sacré. C’est pourquoi une femme dans sa semaine de lunes ne peut pas par exemple partager un rituel de tente de sudation à la « sweat lodge » car son esprit est plus fort pendant cette période de purification. Il y a aussi le côté sacré de cette semaine ; la femme, à cette période, devait prendre soin d’elle et se connecter avec les Esprits, étant donné qu’elle est purifiée, le contact avec l’ au-delà est plus facile, plus direct.
C’était aussi un temps pour prendre soin d’elle, pour célébrer sa féminité.
On lui apportait à manger et tout ce qu’ elle voulait.
Elle utilisait des feuilles d’arbre fraiches en guise de serviettes hygiéniques et les remettaient à la
terre en les enterrant. Vous me direz que ceci est du passé et qu’aujourd’hui la femme a évolué...
Oui, vous avez sûrement raison, mais... Vous êtes-vous déjà arretée pendant cette période pour
vous recentrer un peu sur vous ?
De nos jours, très peu célèbrent ce côte sacré. Cette période du mois est plutôt vue comme une semaine négative. Et pourtant si vous preniez le temps ne serait-ce qu’ une heure par jour pour vous connecter avec votre sacré, vous y verriez toutes une différence. Vous ne percevriez plus cette semaine comme inutile mais plutôt comme un hymne à la vie. Oui, ce sont de vieilles croyances qui encore aujourd’hui ont un sens pour certaines d’entre nous, quelle que soit notre nationalité, notre couleur, notre religion. Nous sommes femmes, nous donner le droit de célébrer cette semaine nous appartient.
Méditez, prenez soin de votre corps, prenez soin de votre esprit, soyez consciente de votre côté sacré. De nos jours, on ne peut pas tout arrêter pendant une semaine. Le rythme de la vie ne nous le permet pas, mais une heure ou deux par soir ou même une seule heure
pendant cette semaine, reliez-vous à la mère terre, reliez-vous à vous-même et gâtez-vous.
Voilà, je vous ai partagé les enseignements que j’ai reçus de plusieurs ainés.
Un océan de sagesse nous a été retransmis à travers les temps.
Je ne prétends pas détenir la vérité mais je suis prête à vous partager ma vérité.
 

 

 
 

© Rêve de Femmes 2009 - mentions légales